13 juin 2007

MSN, WLM, les modes, les ados, et ... les profiteurs

On sait très bien que tout ce qui est à la mode attire.
Qui n'a jamais discuté sur MSN ou WLM (Messenger ou WindowsLive Messenger pour les non initiés !), rigolé avec ses potes, de leurs nouveaux smileys, de leurs fonds d'écran ou de tout autres gadgets. Ils vous envoient des liens, des programmes à télécharger et là ... Les ennuis commencent.
Car il y a de l'autre côté ceux qui connaissent cet engouement et en profite, ils attirent l'attention en proposant de super idées et améliorations à ces programmes et la plupart, sans savoir, y croient.
Le piège se referme, on installe et pouf, mais qu'est ce qui se passe, des pop-up qui s'ouvrent de partout, des pubs intempestives en naviguant, des alertes de sécurité et de nouveau liens vers des logiciels bidon. Vous venez d'installer un malware ou un adware.

Et pour les non-initiés, c'est le parcours du combattant qui démarre pour s'en débarrasser, car ces petites bêtes sont teigneuses et tenaces.

Je voulais simplement mettre en garde et avertir les utilisateurs de ces messageries instantanées : faite attention, assurez-vous des liens que l'on vous envoie, des fichiers que vous téléchargez. Je dis cela en connaissance de cause, j'ai désinfecté un ordi le week-end dernier à cause d'une de ces teignes : messengerskinner que des ados avez téléchargé sans connaitre les conséquences.
Si c'est trop tard, vous avez heureusement des bonnes âmes qui peuvent vous aider :

Sur les forum comme info-du-net

Ou sur des sites comme celui de malekal : très complet pour les désinfections et la prévention, qui passe en premier lieu par vous-même, ne jamais se reposer sur son anti-virus et pare-feu.

Avec quelques bonnes habitudes, le surf se passera sans problèmes ! ^_^
Voilà par ailleurs un petit tutoriel pour s'assurer de posséder une bonne protection

par ici !

A bon entendeur !

Posté par hyunkel à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur MSN, WLM, les modes, les ados, et ... les profiteurs

Nouveau commentaire